L'art de la psychologie en PVP

Avatar de SecatorAuteur : Secator
Fait le : Lundi 2 Junidor 638 à 22h12




Je tiens à le préciser que ce n'est pas mon article mais un article modifié à l'origine prévus pour Dofus Arena. Source : http://lagora.sawnrad.com/ (ça va faire de la bonne pub ça)

Certains joueurs délaissent l'aspect purement stratégique/matériel du PVP, pour utiliser l'aspect psychologique, trop souvent ignoré ou méprisé des joueurs de jeux en réseau. Une seule chose à dire, lisez cette article bien attentivement vous me direz que vous savez déjà tout cela mais en prenez-vous conscience en combat ? Oui car cela est naturel mais vous n'y faite pas si attention que cela alors que cette aspect du combat contre un autre joueur n'est pas à laisser de côté.



- Le premier fait, et non le moindre, semble être le plus connu, ce qui apparait comme tout à fait légitime de sa part. Effectivement, je voudrais vous parler de "La Renommée" de certains joueurs. On note que la "légendarisation" de certains personnages, que l'effet soit isolé ou non, déstabilise sensiblement le joueur moyen. (La renommée étant souvent liée au niveau du joueur. Il est aussi intéressant de restreindre la notion de renommée aux simples stats du joueur : tels les personnages parchottés 101 partout). On se retrouve vite déstabilisé en face de ces joueurs mais ne vous laissez pas mener par cela, certains grand joueurs savent jouer de leur "Renommée". C'est pourquoi il faut se concentrer dans son futur combat et ne pas se laisser faire par ses joueurs.


- Le second fait pourrait être l'appréciation de la classe de l'adversaire : certains se disent défavorisés face à certaines classes tel le Sram avec son invisibilité, l'Osa avec ses multiples invocations, le Xelors avec ses retrait de PA et toutes les autres. Mais rien n'est fait, pour les invocations, tuez les une à une tout en vous rapprochant de l'osa ou alors invoquez vous même une anti invocation tel une cawotte, un double, un cadran, pouvant ainsi permettre de bloquer certaines invocations. Pour l'invisibilité regardez le déplacement du Sram et agissez en conséquence... Chaque problème à sa solution, lorsque l'on se dit que l'on arrivera jamais à bout de cet adversaire le combat est déjà finit avant d'avoir commencé c'est pourquoi, il ne faut jamais perdre espoir.


- La confiance en son propre personnage : que le personnage soit personnelle ou qu'il soit simplement copiée, le fait qu'il ait prouvé ses capacités à maintes reprises influent sur votre assurance, et donc votre façon de jouer. Entre un personnage que vous jouez depuis plusieurs mois, et un autre que vous jouez depuis quelques jours influera plus ou moins sur votre façon de jouer, mais apprenez à vous amuser avec.


- S'amuser, selon moi c'est un des point les plus important, ce n'est pas en se médisant sur son personnage que l'on gagne de nombreux combats, si un personnage vous énerve ou vous lasse changez en, prenez un autre élément ou créez en un autre. Lorsque l'on s'amuse on arrive à tout, et oui, on est confiant, on prend une grosse attaque, pas grave on se relèvera, ce n'est pas parce qu'on a tout perdu que l'on ne peut pas gagner. Tant qu'il vous reste des points de vie vous pouvez toujours vous battre.


- La façon de jouer de votre adversaire. Effectivement, là encore, que cela soit volontaire ou pas, les premières actions de l'adversaire sont extrêmement importantes : la disposition de son personnage, permet une évaluation précise du niveau du joueur. Ainsi que ses sorts monté qui lui servent de boost. Évaluez son élément et ensuite adaptez vous à cela, regardez bien son équipement, ses attaques. Si vous avez en fasse de vous un Iop Feu vous savez qu'il faut vous mettre au CAC ou éviter de se mettre en ligne à cause d'Epée du destin.


- L'impression de malchance, surement ma préférée : faire comprendre subtilement à l'adversaire, qu'il est victime du destin (Ce qui peut être souvent le cas). Tel nos coups critiques ou encore ses échecs critiques et mauvais jets permet de déstabiliser rapidement l'autre alors qu'il n'y a que peut de chance que cela se reproduise pour les échecs critiques (1/100 pour les sorts et souvent 1/50 pour les armes au corps à corps). Dépité, souvent votre adversaire abandonne la partie (pas forcement en partant mais en faisant presque n'importe quoi) ou alors hésite à utiliser ces sorts qui lui font perdre...


- La capacité à rapidement prendre l'avantage : prendre l'avantage, qu'il soit minime ou pas, permet à votre personnage d'entrer dans une phase d'attaque où elle cherche à enrayer la stratégie adverse, au lieu de s'efforcer à se protéger de celle ci. Cela rejoint en quelque sorte l'amusement, ne jamais être déstabilisé permet de prendre l'avantage d'une certaine manière mais la façon la plus rapide et la plus forte de prendre l'avantage, c'est d'être au fond du gouffre et de le remonter, alors là, vous êtes presque invincible. Faire semblant, ou non de perdre pour donner de la confiance au joueur en face puis en quelques tours renverser le combat montre que vous pouvez subir toutes les épreuves en vous relevant à chaque fois.


- La fourberie : la technique la moins aimée, comme par exemple sur la map au dessus du zaap d'astrub, un nombre impressionnant de joueurs tournent autour de la maison et vous attaque à distance sans que vous ne puissiez rien faire du tout. Ou encore des personnages spécialisés dans la portée qui vous allume avec une portée impressionnante. Une autre fourberie qui elle n'est pas aimée du tout, c'est celle d'énerver la personne en face sans l'insulter mais en l'assimilant à un mauvais joueur et autres. Elle marche de moins en moins car la plupart des joueurs se trouvent en possession d'un égo énorme et ne se laissera pas marcher sur les pieds et que cette stratégie montre, pour les joueurs utilisant l'aspect psychologique lors du PVP votre manque de confiance en vous.


Un conseil, ne négligez pas l'aspect psychologique lors d'un combat contre un autre joueur. Certe la force ainsi que la stratégie est un facteur qui permet la victoire mais votre mentalité et celle de votre adversaire en est un aussi. En voilà la preuve que lorsque l'on veut, on peut.



Secator

Cet article a été corédigé avec Felian.

Conditions Générales d'Utilisation    |    Le T'Chat    |    L'équipe    |    Contact    |    Remonte !
© 2007 / 2012 - Certaines illustrations sont la propriété d'Ankama Studio et de Dofus - Tous droits réservés.
5 requêtes | Page générée en 0.059538 secondes